Publié le 27 Septembre 2006

Voilà un plat délicieux mais qui demande quelques efforts de patience ! Je vous conseille de mettre la radio, ou la télé pourquoi pas, pendant le farcissage des raviolis, parce que c'est long... zzzzz... très long... Moi j'avais opté pour France Inter, « l'humeur vagabonde » consacrée à Marilyne Monroe et à ses addictions à la psychanalyse : saviez-vous qu'elle était tellement accro à son dernier psy qu'elle vivait littéralement chez lui ? C'est dingue, non ? J'ai appris plein de trucs... et en fin de compte, c’est passé assez vite ! 

Recette : 
- 125g de porc haché ou 1 grande saucisse
- 1 échalote 
- 2 carottes
- 3 poireaux
- 1 œuf (1 blanc et 1 jaune)
- 1 paquet de pâtes à won ton, que ça ressemble à ça  ð ð ð

  (en vente au rayon frais des épiceries asiatiques pour un peu + d'1€)

- huile, beurre
- sel, poivre
- parmesan  

Alors, on commence : émincer l’échalote et ½ carotte (vraiment fin) et les mettre à chauffer dans une poêle à feu doux, avec un tout petit peu d’huile.  

Vider la saucisse et la mélanger au jaune d’œuf ; ajouter dans la poêle, saler et poivrer,  et faire cuire doucement pendant une dizaine de minutes en remuant fréquemment.   

Préparer les poireaux : leur couper les cheveux et les poils, les fendre en 2 pour pouvoir mieux les laver (ces gros crasseux !!) et les couper en tronçons de 3-4 cm. Couper la carotte ½ qui restent en dès (petits dès, hein), et les mettre ensemble dans une sauteuse (ou n’importe quoi qui va sur le feu, est anti-adhérent et possède un couvercle ajusté) avec un peu d’huile et de beurre. Saler et poivrer, et laisser le tout fondre à feu doux pendant 30 minutes en remuant de temps à autre.   

30 minutes qui devraient plus ou moins suffire à farcir les raviolis : 1)     étaler le carré de pâte,
2)     déposer ¾ cuillère à café de farce au milieu du ½ carré, humidifier 2 des bords avec le blanc d’œuf.
3)     replier bord contre bord 
4)     replier les 2 "pointes opposées" du triangle ainsi formé (ne pas oublier de souder au blanc d’œuf !)
5)     replier la dernière pointe pour former un carré (blanc d’œuf encore) 
6)     et voilà le travail au bout d’une trentaine de minutes (‘faut dire que je suis pas rapide) 
NB : pour le blanc d’œuf, utiliser ses doigts plutôt qu’un pinceau, sinon on ne s’en sort plus !!!!

Faire bouillir de l’eau dans une casserole avec du sel (comme pour des pâtes) et faire cuire les raviolis 4-5 minutes. Les sortir de l’eau avec une écumoire en faisant attention de ne pas les crever.   

Servir de suite en « arrosant » de poireaux-carottes et parsemer de parmesan.

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2006

Elles ont un nom à coucher dehors, mais leur goût me rappelle le manger de ma Mémé : les paupiettes !!

Elle les faisait toujours de la même façon : avec une sauce "blanche" qui devenait marron en se mélant au jus de viande. Moi j'y ajoute des champis et des carottes, mais bon, c'est toujours dans le même esprit.

Voilà donc la recette de paupiettes la plus traditionnelle qui soit, mais celui qui ne l'a jamais goûté a indéniablement raté quelquechose !

Recette :
- 2 ou 3 paupiettes de veau et porc (1 ou 1 et demi / personne)
- 1 grosse carotte
- 1 oignon
- 1 échalotte
- 400 g de champignons de Paris
- 30 cl bouillon
- 20g beurre
- 1 cuillère à soupe bombée de farine
- huile d'olive
- sel, poivre
- 1 cuillère à soupe de maïzena

En accompagnement : gnocchis et petits pois.

Faire chauffer un petit filet d'huile d'olive dans une sauteuse, poèle ou tout autre récipient de cuisine muni d'un couvercle.

Emincer l'oignon et l'échalotte, les faire fondre dans l'huile. Puis ajouter les paupiettes pour les dorer de tous les côtés. Saler, poivrer et réserver.

Dans la même poèle, remettre un petit filet d'huile + 1 'tite noisette de beurre et faire revenir les champis coupés en 4. Saler, poivrer et réserver.

Faire un roux avec le reste de beurre et la farine et ajouter le bouillon pour faire une sauce un peu épaisse (si elle ne l'est pas assez, ce n'est pas grave, on l'épaissira avec la maïzéna à la fin). Remettre les paupiettes et les oignons, et ajouter la carotte coupée en cubes. Baisser le feu et laisser mijoter au moins 30-40 minutes à couvert.

10 minutes avant de servir, remettre les champignons.

NB : si la sauce n'est pas assez liée, ajouter une cuillère à soupe de maïzéna 5 minutes avant la fin de la cuisson et augmenter le feu.

NB2 : d'habitude, et c'est comme ça que Mémé faisait, j'épluche des pommes de terre et les fais cuire en morceaux dans la sauce, hummmmm !!

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 14 Septembre 2006

Aujourd'hui, une petite recette sympa à faire à l'apéro : elle ne vous prendra pas longtemps, mais le succès est granti grâce à un goût à la fois doux et épicé, alliance du miel, de l'ail et du cumin.

Recette pour 4 à l'apéro :
- 3 belles carottes
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 gousse d'ail
- 1 bonne cuillère à soupe de miel ou plus
- 1 bonne cuillère à soupe de cumin en poudre (ou des graines grillées et réduites en poudre pour un goût plus prononcé encore)
- une pincée de cannelle
- une pincée de noix de muscade
- sel, poivre
- 1 feuille de laurier séchée (ou pas, ou autre)

Faire cuire les carottes épluchées et coupées en tronçons pendant 15 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres.

Pendant ce temps, mélanger dans un bol l'huile d'olive, le miel, l'ail hâché menu-menu, la cannelle, la muscade, le sel et le poivre, et le cumin (+ la feuille de laurier émiettée ou autre : menthe par exemple).

Quand les carottes sont cuites (!), les couper en bâtonnets et les ajouter encore chaudes à la "vinaigrette".

Servir à température ambiante ou légérement rafraichi.

Voir les commentaires

Repost 0