Publié le 22 Septembre 2007

J’aurais pu sous-titrer cette recette : "Bedit boulet farci et sa sauce aux chambignons"... Atchoum !
Ayé, vous savez tout de ma misère actuelle : un bon gros rhume de derrière les fagots, celui qui vous tue dès le matin et ne vous lâche pas de la journée pour autant !
Quand on est comme ça, tout minable au fond du lit, il suffit d'un petit mieux pour se sentir au meilleur de sa forme. C'était mon cas hier.
Pour me consoler, j'ai fait une bonne recette… d’automne…

roti2poulet.jpg

Recette :
- 2 escalopes de poulet fermier
- 1 saucisse de porc aux herbes
- 1 oignon
- 200 g de champignons de Paris
- 10 cl de vin
- 10 cl de crème
- beurre
- Sel, poivre, parika

Faire chauffer une noisette de beurre dans une poêle ou une sauteuse. Pendant ce temps, émincer l’oignon et couper les champignons en morceaux. Faire revenir les oignons quelques instants, avant d’ajouter les champignons. Saler et poivrer, et laisser cuire une dizaine de minutes jusqu’à ce que les champis aient rendu toute leur eau et soient tendres. Laisser refroidir.
Fendre les escalopes dans le sens de la longueur. Les saler, les poivrer et les paprikater.
Mélanger la saucisse (dont on aura ôté préalablement la « peau ») avec la moitié des champignons. Si ça ne se mélange pas bien, ce n’est pas un drame.
Etaler une escalope sur le plan de travail, poser la farce puis recouvrir avec l’autre escalope. Ficeler comme un rôti.
roti2poulet-cru.jpg
Rajouter un morceau de beurre dans la même poêle, et une fois fondu, mettre à dorer le rôti d’un côté, puis de l’autre, puis baisser le feu, couvrir et laisser cuire environ 20 minutes.
Sortir le rôti et le réserver.
Déglacer la poêle avec le vin blanc, augmenter le feu pour faire réduire de moitié, puis ajouter le reste des champis et la crème.
Servir la viande coupée en tranches épaisses, avec la sauce à côté ou dessus.
Et surtout, régalez-vous !
roti2poulet-big.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2007

Il y a des jours comme ça où on déborde d'énergie, où on se sent pousser des ailes, où on se sent capable de tout affronter ! Et puis des jours où non.
Le jour où nous avons mangé notre camembert aux herbes, je crois que c'était un jour où l'otion n°2 dominait largement. Il n'empêche que c'était bon, et que c'était même assez joli (par contre, ça ne sentait pas la rose, faut pas pousser... c'est du camembert quand même !).

camembert-herbes.jpg
Recette :

Pour le camembert aux herbes :
- 1 camembert au lait cru
- poivre
- paprika
- herbes de Provence
- oignond frits
Pour les mouillettes à l'huile d'olive :
- 1/4 de baguette (ou plus)
- huile d'olive en pshit
- noix de jambon

Préchauffer le four à 200°C.
Couper le camembert en 2 et chaque morceau encore en 2. Placer 2 morceaux dans chaque bol et saupoudrer de poivre, de paprika et d'herbes de Provence. Enfourner 10 min.

camembert-herbes2.jpg
Pendant ce temps, préparer les mouillettes : couper la baguette en sticks, comme pour des grosses mouillettes. Les faire griller au grille-pain.
Mettre un pshit d'huile d'olive sur chaque mouillette et l'enrouler d'une tranche de noix de jambon.
Sortir les bols du fours et ajouter quelques oignons frits.
Et hop, un super repas en 10 minutes chrono !

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2007

Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'un accessoire de cuisine que je viens de dégotter dans une solderie et dont je suis très contente, merci.
Je ne sais pas vraiment comment on pourrait appeler ce truc. Moi, je dis pshit à huile, parce que ça fait pshit et que c'est de l'huile dedans... Je suis pas du style à me prendre la tête...

Pshit1.jpg
Mais à quoi ça sert-il donc un pshit à huile, me direz-vous ? Et moi de vous répondre que ça sert à mettre moins d'huile sur les aliments, et surtout à mieux la répartir ! Par exemple pour ces petites gourmandes d'aubergines qui, si on n'y prête pas attention, peuvent boire 14 litres d'huile (ou presque) ! Ou pour parfumer un poulet avant de le rôtir... ou pour tout ce qu'on veut !

Pshit2.jpg
On peut même ajouter une gousse d'ail ou des herbes dans le récipient puisque le pshit est muni d'un filtre ! On n'arrête plus le progrès (hihihihi) !

Pshit3.jpg

Bon, ok, y'a rien de révolutionnaire dans cet ustensile, mais c'est super pratique !
nti_bug_fck

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Blabla - livres & copinages

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2007

Je vais finir par mettre de la Vache qui Rigole partout !! Après le cake, l’egg-muffin, le croque-monsieur, le gratin de ravioli, voici la sauce tomate crémeuse !
J’aime décidemment ce bovin à la folie ! Je sais que ça ressemble à peine à du fromage, mais qu’est-ce que vous voulez ? Avec le Nutella, la VQR s’est étalée sur toutes mes tartines d’enfance (et il y en a eu…), normal donc de la retrouver si régulièrement dans mes recettes.


Recette :
- 1 boite de tomates pelées
- 2 VQR
- 4 petits oignons (oignons grelots)
- 2 gousses d’ail (rose forcément !)
- 1 cuillère à café d’herbes (de Provence, et /ou basilic et/ou origan)
- 1/2 cuillère à café de paprika
- 1 cuillère à café de vinaigre balsamique
- 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
- 5 cl de vin rouge (Chianti)

Faire chauffer l'huile d'olive dans une poêle.
Hacher les gousses d'ail et couper les oignons en 4. Les faire dorer dans l'huile d'olive quelques minutes, puis ajouter le paprika, les herbes de Provence (et/ou autre) et le vinaigre. Mélanger quelques secondes avant de verser la boite de tomates pelées (+ 10 cl d'eau) et le vin.
Avec une spatule en bois, concasser les tomates, baisser légérement le feu, couvrir et laisser mijoter comme ça pendant 20 minutes.
Au moment où l'eau des pâtes commence à bouillir (si c'est pour manger avec des pâtes), placer 2 portions de VQR dans la poêle et méanger vigoureusement, au fouet s'il le faut !
C'est prêt !!

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 9 Septembre 2007

Je dois avant tout dire que j'ai un peu piqué l'idée ici. C'est un blog vegan comme on dit  (c'est-à-dire végétarien), les photos sont vraiment superbes, les recettes appérissantes... ça me donnerait presque envie de devenir végétarienne...
Mais je n'en suis pas encore là ! La preuve, j'ai accompagné mes frites au four de merguez... Toujours est-il que ces frites ont presque toutes les qualités : légères (elles ne cuisent pas dans l'huile), moelleuses et croustillantes à la fois, parfumées et hyper faciles à faire !!
Allez, assez de blabla, à la popotte !

(ici avec des merguez...)

Recette :
- 3 ou 4 grosses pommes de terre
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à soupe de moutarde à l'ancienne
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 cuillère à café de coriandre
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- sel, poivre

(J'ai épluché les pommes de terre, mais si celles que vous utilisez ont une belle peau fine, l'épluchage devient optionel.)

Préchauffer le four à 200°C.
Eplucher (ou pas) les pommes de terre, les couper en carrés, les laver et les mettre dans une boîte style Tupperware avec un couvercle.
Ajouter dans la boîte tous les ingrédients : moutarde, cumin, coriande, citron, huile, sel, poivre, fermer la boîte, et secouer pendant une minute environ, jusqu'à ce que tous les morceaux de pommes de terre soient enrobés d'épices.
Etaler sur la grille du four recouverte de papier sulfurisé et enfourner environ 30 minutes.
Déguster !!!!

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Accompagnement

Repost 0