Publié le 31 Janvier 2008

Je vous avez parlé de mon pshit à huile d'olive il y a quelques temps. Depuis, je l'ai customisé, comme dirait Valérie Damidot, en ajoutant 2 tomates séchées, une gousse d'ail, une pincée d'herbes de Provence et quelques graines de moutarde...
Eh ben je vais vous dire : c'est quand même super bien l'huile d'olive d'olive customisée ! J'aurais bien envie d'en faire plein d'autres, avec du cumin ou des baies roses ou des piments... De la même façon, j'ai bien envie de m'amuser à concocter des sels et des sucres bricolés... Je vous en donne des nouvelles dès que ce sera fait...
En attendant, un petit poulet rôti pas révolutionnaire, mais aux saveurs sympathiques.

undefined
Recette :
- 1 beau poulet fermier
- 1 oignon
- 3 gousses d’ail
- 1 cuillère à soupe de sauce tomate (en tube par exemple)
- huile épicée mais pas pimentée : avec tomates séchées, ail, herbes de Provence, graines de moutarde
- 20 cl de bouillon
- Sel et poivre
Facultatif pour la sauce : une cuillère à soupe de beurre froid

Préchauffer le four à 210°C.
Commencer par vérifier le poulet : s'il reste des plumes, les enlever, essuyer l'intérieur, etc...
Armé(e) d'un pshit à huile super perfectionné (hihihi !) ou d'un bol et d'un pinceau, tartiner le poulet d'huile-d'olive-épicée-non-pimentée, mettre la sauce tomate à l'intérieur de la volaille, dans la cavité (pour que la saveur embaume le poulet à la cuisson), saler et poivrer et le mettre dans un plat allant au four.
Couper l'oignon en 2, et l'adjoindre au poulet, dans le plat, ainsi que la moitié du bouillon. Réserver l'autre moitié pour plus tard, quand la chaleur aura fait s'évaporer la première dose de bouillon.
Comme je le disais déjà dans ma première recette de poulet rôti (qui a, je l'avoue, un lien de parenté ténu avec celle-ci), je fais cuire le poulet toujours de la même façon, comme me l'a indiquée ma copine Mauricette. D'abord sur le côté, puis de l'autre côté, sur le ventre et enfin sur le dos.
Pour les carottes : 2 solutions. Soit les mettre dans le plat avec le poulet, soit les faire cuire à l'eau, et les inclure au plat au moment du dernier retournement du poulet (j'ai choisi la 2ème solution).
J'ai servi avec des gnocchis et c'était bien bon.

undefined
Au fait pour la sauce : récupérer le jus de cuisson bien chaud et le transvaser dans un bol, ajouter un morceau de beurre froid et touiller : le beurre lie la sauce d'une façon merveilleuse, rendant la sauce preque crémeuse... mais horriblement grâce, alors pas de sauce pour les accros du régime ! (pour moi, pas de problème !)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2008

Décidemment, je suis dans ma période "je revisite vite fait les classiques". Après la sauce bolo du placard, me voilà en train de réaliser un parmentier, tricolore certes, mais un parmentier tout de même !

undefined
Recette :
- 2 steaks hachés (5% mg)
- environ 200g de purée de carotte
- environ 200g de purée de pomme de terre
- quelques champignons de Paris ou d'ailleurs
- 1 oignon
- 1 grosse cuillère à soupe de concentré de tomate
- 1 belle pincée de cumin en poudre
- 80g de gruyère rapé
- sel, poivre
- huile

Préchauffer le four à 200°C.
Emincer l'oignon et le faire fondre dans un fond d'huile. Au bout de quelques minutes, ajouter les champignons coupés en morceaux. Quand ceux-ci commencent à dorer, ajouter les steaks emiettés et mélanger avec une cuillère en bois pour bien détacher les bouts de steaks. Saler, poivrer, saupoudrer de cumin et ajouter le concentré de tomate. Mélanger et laisser cuire quelques minutes.
Par ailleurs, faire chauffer les 2 purées préparées au préalable.
Moi, j'ai pris de la purée surgelée de Picard, 100% légumes. Elles sont vraiment bien.

undefined
Dans le fond d'un plat, étaler la couche de purée de pomme de terre, puis la couche de boeuf tomaté et enfin celle de purée de carotte.
Couvrir avec le gruyère rapé et enfourner 15 minutes, juste pour faire dorer.

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 18 Janvier 2008

Aujourd'hui comme souvent, une recette pas compliquée mais qui fait son petit effet : il suffit de s'armer d'un pot de pesto et d'une briquette de crème fraîche... et hop c'est parti et presque déjà fini !
A propos de briquette de crème, 
j'ai longtemps acheté ces choses qui ne nomment pas ce qu'elles sont... vous savez les "4% de matière grasse" et consors. Mais je me suis résonnée depuis ! Et j'ai concédé 11% de matière grasse supplémentaire pour avoir de la vraie crème fraîche (allégée, mais quand même !). Il faut dire aussi que je ne suis pas vraiment une fana du régime, du vapeur et tout ça, alors ça n'a pas été trop dur, mais quand même, ça devient presque pathologique ces habitudes qu'on prend au fil du temps...

undefined
Recette :
- 2 blancs de poulet fermier
- 2 gousses d'ail
- 1 briquette de crème fraîche légère (15%mg)
- 3 cuillères à soupe de pesto
- sel et poivre
- huile d'olive
En accompagnement : une poélée de champignons toute simple, et une bonne purée de carottes et pommes de terre.

Faire chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive dans une poèle, et y faire revenir l'ail très finement émincé et les blancs de poulet coupés en cubes. Saler et poivrer très légérement.
Une fois le poulet un peu doré, verser la briquette de crème fraîche dans la poèle, et le pesto. Mélanger doucement, baisser le feu et mettre le couvercle sur la poèle, mais de quinquonce, pour ne pas étouffer la sauce.
15 minutes après, c'est prêt !
NB : Le goût de la carotte se marit très bien à ce poulet au pesto !

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2008

Et voici l'échéance du Bolognaise Day organisé par Dorian du blog Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça ? arrivée... Me demande même si je serais pas un poil en retard pour poster ma recette... Je n'arrive pas à savoir si c'était jusqu'à aujourd'hui ou avant aujourd'hui...
De toute façon, n'ayant pas la possibilité de remonter le temps, on va dire que je ne suis pas en retard et que tout va bien. On se détend...
Bon, que je vous raconte : à la base je voulais faire ma fameuse (hum hum) bolognaise légumière, un peu comme ici (faites pas attention à la photo, elle est vraiment HYPER LAIDE) mais en mieux (j'ai fais des - maigres mais quand même - progrès depuis). Mais un malencontreux imprévu dans ma soirée d'hier ne m'a pas permis d'aller chercher les légumes essentiels... J'ai donc fait avec les moyens du bord et de mon placard, et finalement ce n'était pas si mal...
La recette que je propose donc un peu piteusement pour ce jour historique pour la bolognaise est : la bolo du placard.

undefined
Recette :
- 2 steaks hachés (frais ou surgelés mais pas trop gras : 5%)
- 1 boite de tomates pelées
- 1 petite boite de carottes
- 20 cl de bouillon de légumes
- 2 cuillères à soupe bombées de concentré de tomate
- 1 cuillère à soupe de parmesan rapé
- quelques cèpes secs
rehydratés
- 4 ou 5 tomates séchées
- 1 oignon
- 1 petit piment "pili pili"

- basilic et coriandre surgelés
- ail semoule ou 1 gousse de "vrai ail"
Les pâtes : tagliatelles au pesto

Hacher l'oignon et le faire revenir
pendant quelques minutes dans une poèle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive. Emietter les steaks et les ajouter à l'oignon.
Etape cruciale : il faut bien mélanger à ce moment-là, pour éviter que des bouts de steak ne s'agglomèrent. La viande doit former des "petits grains" pour la bolo.
Couvrir avec la boite de tomates pelées, le bouillon + le concentré de tomate.
Ajouter les carottes, les cèpes secs rehydratés, les tomates séchées coupées en morceaux, le parmesan, l'ail et le piment.
Attention quand même à ce piment, il est très fort. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises (en croquant dedans), on peut l'entourer d'un petit sac confectionné avec de la gaze, qu'il ne faudra pas oublier d'enlever avant de servir !
Bien mélanger, baisser le feu et couvrir : laisser mijoter ainsi 1 heure.
Faire cuire les pâtes dans de l'eau salée, les couvrir de gruyère rapé et d'une bonne dose de cette sauce. Miam !

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 4 Janvier 2008

Dorian, qui ne sait pas vraiment pourquoi il nous raconte tout ça, a lancé le premier bolognaise day. Et moi je dis : "En voilà une idée qu'elle est bonne !".
Et oui, comme 97% des gens, j'aime la bolo. Avec des spagnetti de préférence, ou alors des linguine (spagh fins et plats) ou au pire des tagliatelles... Ou alors avec des frites (je peux tout manger avec des frites) !
Toujours est-il que la recette que je présente aujourd'hui (pas de frites à la bolo, ne flippez pas), je l'ai bidouillée avant même d'avoir pris connaissance de ce bolognaise day... Je voulais faire plaisir à mon cher et tendre qui, à l'instar des garçons décrits par Florence Foresti, a toujours faim et veut toujours manger la même chose : pas de la viande avec des patates... non... mais des pâtes à la bolo, ou alors des lasagnes bolo... pour changer...


Comme des fois quand même, ça m'énerve de toujours faire la même chose à manger, j'ai adapté ma recette de bolo façon chausson feuilleté (comme ici avec des poireaux)... Cher et tendre a beaucoup aimé... normal, ça ressemble quand même pas mal à de la bolo !!

NB : ceci n'est pas pas participation officelle au bolognaise day, juste un entainement. THE recette arrive bientôt (avant le 12/01, jour de clôture des participations, en tous cas).


undefined
Recette :
- 2 steaks hachés de boeuf (5% de matière grasse)
- 2 carottes
- 1/2 poivron rouge (ou 1 petit)
- 1 gros oignon
- 1 boite de tomates pelées
- 1 pâte feuilletée
- 1 cuillère à café bombée d'herbes de Provence
- sel, poivre
- huile d'olive
- pour dorer la pâte : lait ou oeuf battu.

Emincer l'oignon et le faire revenir das l'huile d'olive, elle-même versée dans une sauteuse. Pendant ce temps, s'occuper des légumes : éplucher les carottes et le poivron, les laver, et les couper en cubes.
Dans le même temps, émietter les steaks hachés et les mélanger aux oignons dans la sauteuse. Saler et poivrer, et mélanger pendant 4-5 minutes pour éviter que les steaks ne se reconstituent au fond de la poèle.
Je m'explique : quand on fait cuire de la viande hachée sans la mélanger en même temps, des petits agglomérats ont tendance à se former, et on obtient au final des bouts de steacks hachés marinant dans la sauce, au lieu des perles de viande attendues...
Préchauffer le four à 180°C.
Intégrer les légumes, la boite de tomates et les herbes de Provence. Mélanger doucement, baisser le feu et laisser cuire 20 minutes, puis découvrir, augmenter le feu et laisser réduire 10 minutes : pour ne pas innonder le four et avoir des feuilletés qui se tiennent un minimum, il faut dessécher un peu la sauce.
Etaler la pâte feuilletée sur du papier cuisson, lui-même sur la grille du four. La couper en 2 et répartir la sauce également sur chaque partie, en en mattant que sur la moitié de chaque moitié (je suis claire, là ?) : comme il faut refermer le chausson, il faut mettre la farce sur la moitié de sa surface, elle-même représentant la moitié de la pâte feuilletée (je m'enfonce là, hein ?).
Bref, au final, on obtient 2 chaussons, qu'on peut griffer joliment pour qu'il soit tout beau, et qu'il faut badigeonner de lait ou d'oeuf battu pour qu'il bronze mieux et plus uniformément dans le four et zou ! on enfourne pour 15 minutes !

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2008

Un petit message rapide pour vous souhaiter le meilleur pour l'année qui débute...
Et pour poster cette photo, souvenir plus ou moins culinaire de mon récent passage à Bruxelles : un  camion gaufrier au charme rétro, qui passe opportunément devant moi alors que je dégaine mon appareil pour prendre en photo le panorama.

undefined
NB : Bruxelles n'est pas en noir et blanc, c'est une photo retouchée, hein... hihihihi).

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Blabla - livres & copinages

Repost 0