Publié le 30 Juin 2008

Un bon plat bien terroir, bien bourratif et aussi bien bon !

Certains l'envisagent comme un accompagnement, moi, je trouve qu'il se suffit à lui-même ! En plus, ne nous bandons pas les yeux (c'est pas prudent, on peut se cogner...) ce n'est pas un plat Weight Watchers : il y a du gras, de la patate, du lardon à foison...

Non pour le régime, faudra revenir...


Recette (pour 3) :
- 500 g de pommes de terre
- 150 g de lardons (ici allumettes fumées)
- 2 oignons (ou 1 très gros)
- huile d'olive et beurre
- herbes de Provence (inutile de préciser que si on a des herbes fraîches, ça marche aussi...)
- sel et poivre

Faire cuire séparement :
1. D'abord les pommes de terre épluchées, lavées et coupées en tranches épaisses ou en cubes, dans un mélange d'huile et de beurre (l'huile pour empêcher le beurre de brûler et le beurre pour dorer).
2. Les oignons coupés en tranches dans un peu d'huile d'olive, auxquels on ajoute après 5 minutes les lardons.

Une fois tout ça cuit, on mélange (doucement) le tout, on sale, on poivre et on ajoute les herbes.

Miam !

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 28 Juin 2008

Suite et fin.

Venons-en donc au dessert... électrique ! C'est sûr que le vinaigre balsamique dans les fraises ne peut pas plaire à tout le monde, plus habitué(e)s qu'on est à les tremper dans le sucre et la crème ! Mais c'est vraiment bon... en plus d'être surprenant.

Pour rappel, j'en avais déjà parlé ici, des fraises balsamiques.



Recette (pour 1) :
- 4 ou 5 fraises par personne
- 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
- 1 cuillère à café rase de sucre en poudre
- 1 chouïa de crème Chantilly

Couper les fraises en fines tranches et les disposer de manièe harmonieuse dans une assiette.
Mélanger le sucre et le vinaigre balsamique et verser sur les fraises.
Mettre au frais 30 minutes, ajouter la crème Chantilly et servir.

(on peut saucer le vinaigre - si on aime vraiment ça - avec une tranche de brioche à la fin).

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Desserts & gourmandises

Repost 0

Publié le 27 Juin 2008

Deuxième épisode de la saga des carpaccio. Pour ceux qui auraient raté le carpaccio de concombres, c'est ici.

Celui-ci (de carpaccio) est une hommage au meilleur restaurant italien de Lille qui a aujourd'hui fermé ses portes : il s'appelait "Chez Lino"... et les pâtes que j'ai dégusté là-bas étaient les meilleures que j'ai jamais eu l'occasion de manger ! Sans rire !
J'en garde un souvenir... ému... Snif...

Avant les pâtes, Chez Lino, je prenais souvent ce mémorable carpaccio de saumon fumé... dont je n'oubliais jamais de "saucer" l'huile d'olive jusqu'à la dernière goutte... (spleen).

Arrêtons là les violons pour plutôt se pencher sur la recette de ce carpaccio delicioso* et l'air de rien très gourmando*.


*Je ne sais pas parler italien, ça se voit ?


Recette (pour 2) :
- 3 ou 4 tranches de bon saumon fumé, genre Label Rouge (ici : saumon rouge de Norvège)
- huile d'olive
- parmesan (pas de rapé)
- câpres
- oignons frits (maison ou en boîte)
- aneth (en option, d'ailleurs je n'en avais pas...)
- absolument obligatoire : pain pour saucer l'huile d'olive à la fin !!

Ce qu'il y a de bien avec cette recette, c'est qu'il n'y a rien à faire (ou presque) !
Etaler le saumon dans l'assiette et le submerger (enfin pas trop non plus !) d'huile d'olive. Placer ensuite joliment les ingrédients supplémentaires : parmesan coupé en fines tranches, câpres et oignons frits.

J'ai fini par un peu de piment d'Espelette parce que je n'avais pas d'aneth, mais celle-ci me semble plus appropriée.

Demain : suite et fin de notre saga des carpaccio.

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 25 Juin 2008

J'aime bien tout ce qui est coupé en petits morceaux : les cubes, les dès, les tranches...
Le carpaccio, comme chacun sait, ce sont de fines tranches d'aliments, originellement des tranches de boeuf cru, aussi fines que du papier à cigarette, arrosées d'huile d'olive et agrémentées de parmesan.

Le concept est maintenant décliné avec toutes sortes d'aliments, qu'ils soient crus ou cuits : carpaccio de noix de St Jacques, carpaccio de légumes etc...

J'ai eu envie, moi aussi, de trancher tout plein de trucs et de les arroser d'huile d'olive ou d'autre chose : c'est comme ça que j'ai eu l'idée de proposer un menu tout carpaccio, en commençant aujourd'hui par une entrée : un carpaccio de concombres tout simple mais très frais. La recette ? Rien de plus simple !

A propos, savez-vous qu'il n'est pas utile de faire dégorger le concombre ? Ce n'est pas moi qui le dis,
ce sont des professionnels (clic).


Recette (pour 2) :
- 1/2 concombre
- huile d'olive
- sel et poivre
- menthe (en option)

Faire macérer les feuilles de menthe dans l'huile d'olive (ou pas si on choisit de ne pas en mettre).
Trancher le concombre très finement et étaler les tranches joliment dans une assiette.
Saler et poivrer puis arroser le concombre avec l'huile d'olive (on peut ajouter quelques feuilles de menthe pour le décor mais bon, on fait ce qu'on veut !).

Demain : la suite !

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 23 Juin 2008

Le fromage c'est bon surtout quand c'est bon...

L'autre jour, ma fromagère m'a fait goûter un fromage délicieux, pourtant un simple comté, mais un comme on n'en rencontre pas souvent...
J'étais venue chercher du chèvre, je suis repartie avec 200 g du fabuleux comté (2 fois plus cher que le comté en promo à 8,90€ le kilo... ben ouais, il y a forcément un hic...).

Habituée en bonne citadine aux fromages de supermarchés, j'avais oublié qu'un fromage aussi connu et commun que le comté pouvait être aussi bon !
NB pour les non-connaisseurs de fromages de supermarchés : le comté de supermarchés est un bout de plastique jaune, sans goût et avec une texture plus proche du caoutchouc que du fromage.

Tout ça pour dire que ma nouvelle version des involtini (
cf ici pour voir la précédente) est en fait une sorte d'hommage à ce petit morceau de lait coagulé que l'on appelle fromage...

Involtini et sa sauce, accompagné de tomates cerises rôties et de pommes de terre "frites" au four

Recette (pour 2) :
- 2 escalopes de veau
- 1/2 aubergine
- 50 g de bon comté de chez le fromager et pas de chez le supermarché
- sel et poivre
- huile d'olive

Pour la sauce :
- 2 gros champignons de Paris
- 50 de lardons fumés
- 15 cl de crème fraîche semi-épaisse
- huile d'olive et beurre

Commencer par faire cuire l'aubergine coupée en tranches et badigeonnée d'huile, sel et poivre, au four pendant 40 min (à 120 ou 140°C). Laisser refroidir.
Cette étape peut être réalisée bien avant le repas.

Pour la sauce : faire cuire les champis coupés en dès dans un fond de beurre et d'huile, ajouter les lardons en prenant bien garde à ne pas les faire brûler (surtout si ce sont des lardons allumette). On ajoutera 5 minutes avant de servir la crème fraiche.

Dans le même temps,  préparer les involtini : étaler une escalope, la saler et la poivrer des 2 côtés, la recouvrir avec 1 ou 2 tranches d'aubergine (selon la taille de l'escalope de de l'aubergine), et déposer la moitié du fromage avant de la rouler. Faire tenir avec des pics en bois (cure-dents). Recommencer avec l'autre escalope.



Faire cuire les roulés de veau à la poèle, juste assez longtemps pour que la viande soit cuite (le temps dépend de la taille et de l'épaisseur des escalopes).

C'est prêt (ne pas oublier d'ôter les pics).

J'ai servi avec des tomates cerises en branches, justes rôties, et avec des
patates "frites" au four.



Un petit coucou en passant au blog
Qui veut du fromage ? dont j'ai ajouté le lien dans mes bonnes tables (à gauche).

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 16 Juin 2008

Je suis de retour après un court séjour à Annecy, où je me suis régalée de tartiflettes et de fondues... Miam ! Pas light mais tellement bon !!


(un arc-en-ciel sur le lac d'Annecy, vu de l'Impérial Palace)

A bientôt !!

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Blabla - livres & copinages

Repost 0