Publié le 30 Juillet 2013

J'ai découvert ce fromage qui fait penser à de la mozzarella dans un restaurant italien, où elle nous a été servie en guise d'entrée, simplement arrosée d'un filet d'huile d'olive et accompagnée de pain. Un délice !

Ronde et blanche comme sa cousine la mozzarella, la burrata est carrément plus crémeuse ! Son coeur coule lorsqu'on l'incise et c'est plein d'envie qu'on regarde le spectacle formidable de tout ce lait qui se déverse dans l'assiette. Fabriqué à l'origine avec du lait de bufflone, comme la vraie mozzarella - la seule, l'unique -, ce petit fromage est aujourd'hui fabriqué avec du lait de vache. Et je peux vous assurer qu'en tant qu'amatrice de mozza, j'aurais adooooooooré gouter la version originale ! La version lait de vache étant déjà hautement goutue !

Sans-titre-1.jpg

Comme je n'ai aucune personnalité (et aussi une grosse flemme), j'ai tout copié sur le restaurant, ajoutant juste un filet d'huile d'olive avant de tartiner ma burrata sur du pain. En grande gourmande que je suis, j'ai tout mangé !

Sans-titre-2.jpg

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 27 Juillet 2013

Les concours de ceci ou de cela, c'est super tendance et hyper drôle à faire ! Loin des télé-réalités où le seul but est de gagner, quite à démonter tous ses concurrents sans jamais lui dire en face, mes concours de trucs se passent dansla meilleure des ambiances possibles, et si ce n'est pas moi qui gagne, ce n'est pas grave puisque la copine ou le copain déclaré vainqueur aura maintenant la lourde tâche de toujours nous épater davantage (est-ce qu'on sent la gourmande parler, là ?).

Il est donc ici question d'un concours de hamburgers... qui n'a pas encore eu lieu ! On en parle depuis des plombes, mais on n'a pas encore concrétiser la chose. Néanmoins, je crois que je me donne une vraie longueur d'avance avec ce confit d'oignons maison déjà expérimenté ce Noël, car oui, je mange des hamburgers à Noël. Un vrai délice, et mon hôte du soir (car oui, en plus c'était pour le réveillon) a reconnu mon talent  en matière de hamburgers, et reconnu d'avance une défaite certaine si, d'aventure, il lui prenait l'envie de me mettre au défit hamburgeristiquement parlant !

Je crois que j'en ai fini avec mes propres éloges pour aujourd'hui... Passons donc au concret !

2013 6922

Recette (pour un petit pot, je n'ai ni l'envie, ni la place pour stocker) :

- 2 oignons
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe rase de sucre
- 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
- éventuellement un peu d'eau
- sel et poivre

Eplucher les oignons et les couper en lamelles assez fines.
Dans une casserole, faire chauffer doucement l'huile et y ajouter les oignons. Maisser cuire quelques minutes, jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides, mais surtout sans colorer !
Mettre le sucre et le vinaigre, mélanger et couvrir en laissant le feu très doux, pendant une vingtaine de minutes minimum.
Le confit est prêt quand les oignons sont bien caramélisés.
Saler, poivrer et c'est fini.

Et voilà, en bonus, mon hamburger de compét !

2013-6924.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Caro

Publié dans #Plats du jour

Repost 0

Publié le 6 Juillet 2013

Une invention de mon cru qui n'en est pas une ! Il est vrai qu'il est difficile d'innover complétement en termes culinaires, mais j'ai vraiment inventé cette recette avant de constater sur internet qu'elle existait déjà...

Soit, il n'en reste pas moins qu'elle est une manière originale d'accomoder les petits pois, et froids qui plus est ! Essayez !

petitpuacamole.JPG

Recette pour un petit pot, un apéro pour 4-5 personnes :

- 1 petite boite de petits pois
- 1 tomate
- 1 cuillère à soupe d'épices pour guacamole
- 2-3 cuillères à soupe de crème fraiche liquide (ou 1 cuillère à soupe de crème fraiche pas liquide)
- poivre
- en option : un oignon rouge

Vider le jus des petits pois et les rincer. Les écraser à la fourchette, c'est assez simple.
Ajouter la crème liquide et les épices, mélanger bien pour obtenir une texture guacamoleuse.
Epépiner la tomate et la couper en tout petits dès, en verser la moitié dans la préparation et mélanger (c'est à ce moment-là qu'on peut ajouter l'oignon rouge émincé très fin). 
Puis déposer le reste des dès de tomate sur le dessus de la préparation parce que ça fait joli, un petit tour de moulin à poivre, une petite demi-heure au frigo et c'est prêt !

Pendant ce temps-là, on va se balader, on profite du soleil et on admire les oeuvres des artistes urbains sur les murs (ici sur la façade de l'observatoire à Lille)... par exemple.

petitpuacamole (2) 

Voir les commentaires

Repost 0